Agathe | Association de Défense du Grand Agde Touristes et Habitants Ensemble
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Agde - AGATHE Compte rendu de notre Assemblée Générale du 30 Juillet 2016



Agde le 2 Août 2016
 
 
COMPTE RENU de L’ASSEMBLÉE GENERALE D'AGATHÉ
(30 juillet 2016)
 
            Comme les années précédentes, l'assemblée générale de notre association s’est tenue à la Maison des Savoirs d’Agde, place du Jeu de Ballons.
 
            Le président Jacques TREILLE a ouvert la séance à 10 heures, 66 adhérents étant présents et 10 représentés, soit 76 au total. Une dizaine de personnes non adhérentes mais intéressées par l’activité d’Agathé étaient également présentes.
 
Jacques TREILLE a relaté les temps forts de l'année 2015 (et aussi de 2016 en ce qui concerne l’élaboration du PLU, qui s’est étalée sur 2015 et le début de 2016).
 
« C’est avec tristesse que je vous fais part du décès de Marciano DOMINGUEZ membre du CA depuis de nombreuses années et trésorier de l’association, qui nous a quittés subitement. Nous avons aussi perdu Charles Robin, ami et membre actif depuis fort longtemps de l’association, je remercie son épouse ici présente et lui adresse à nouveau toute notre amitié.
 
Nous avons par ailleurs dû quitter notre siège de la rue de la poissonnerie. Rappelons qu’au départ, il y a 40 ans, nous étions logés à titre gracieux par un adhérent de l’association. Cette maison a été ensuite vendue à la mairie à l’époque où Régis Passérieux était maire et celui-ci a accepté de nous en céder gratuitement l’usage.
 
En décembre 2015, le maire actuel Gilles d’Ettore nous a demandé de quitter ce local, au motif que les copropriétaires de l’immeuble voulaient acheter ce local, comme cela vous a été expliqué dans la dernière lettre d’Agathé. Mais à ce jour, ce local est toujours libre !. Néanmoins, nous avons trouvé un nouveau local au 38 rue Jean Roger, dont nous ferons l’inauguration en septembre, à laquelle, nous inviterons naturellement tous nos adhérents.
 
Comme vous le savez, si nous critiquons les abus, nous faisons aussi toujours des propositions sur les sujets relatifs à l’environnement que nous traitons. Trop souvent nous ne recevons pas de réponse et cette situation nous amène à saisir les administrations concernées. Nous nous adressons aussi aux médias et communiquons aussi par Internet pour nous exprimer librement, sans oublier l’affichage sur la porte d’entrée de notre local. Rigoureusement apolitiques, nous avons pour but l’intérêt général.
 
Notre travail n’est pas toujours facile. Par exemple, quand nous avons simplement voulu consulter les conventions d’occupation du domaine public, le refus de la Sodéal, Société d’économie mixte émanant de la municipalité, nous a mis dans l’obligation pour y avoir accès de faire appel à la CADA (Commission d’accès aux documents administratif). Et toutefois, nous n’avons pas encore obtenu entière satisfaction. Ce n’est qu’un exemple, mais qui illustre bien les difficultés que nous rencontrons en permanence pour établir un dialogue constructif avec la municipalité ou la communauté d’agglomération.
 
Il y a peu, le bois classé de la Tamarissière a subi de nouvelles dégradations, sur lesquelles les réponses de la Sodéal ont été insuffisantes. N’oublions pas aussi les constructions ou commerces en zone rouge (zone inondable), sujet sur lequel le maire nous répondu, mais sans pour autant que les différents propriétaires se soient mis en conformité. Heureusement pour l’instant, la qualité de nos relations avec les services de l’Etat est actuellement bonne, ce que nous ne manquons pas de souligner chaque fois que leur aide nous permet de faire avancer un dossier.
 
Je tiens à vous dire ceci, parce que c’est une preuve de l’apolitisme de l’association, que j’ai constaté durant mes 35 années d’activité au sein de notre association, qu’il n’y a eu aucun problème du fait des opinions politiques ou confessions religieuses diverses de nos adhérents au sein de l’association, tant dans nos critiques que dans nos propositions.
 
 
1 – Rapport d’activité pour l’exercice 2015
 
Pour tout ce qui est relatif à l’ensemble de l’activité de l’association, vous avez pu en prendre connaissance dans nos différentes lettres (n° 56,57,58, et dernièrement 59) qui font un compte rendu succinct, mais précis des actions que nous avons menées.
 
Pour ceux qui ont internet, vous avez pu être informés continuellement par l’intermédiaire de notre site. Nous en profitons pour remercier le Journal 1’AGATHOIS qui diffuse nos informations, pour ceux qui n’ont pas internet vous pouvez vous y référer pour avoir les véritables informations locales. Pour ce qui est du Journal Midi Libre, Mme Melissa ALCOLEA absente pour quelques mois est remplacée par M.Simon TRIGANO, que nous avons rencontré ces derniers temps. Cette rencontre a été positive, nous ne pouvons que le remercier et nous essayerons de le rencontrer après notre assemblée générale. Saluons aussi M. DENESTEBE et son journal Hérault Tribune.
 
Notre association fait le maximum pour être à l’écoute de ses adhérents. Nous faisons le nécessaire pour faire valoir vos droits et vous fournir les renseignements que vous souhaitez, dans la mesure bien entendu de nos moyens et des informations que vous pouvez nous demander.
 
Quand on est tout seul, on ne peut pas agir ; lorsqu’on est regroupé, une petite cotisation individuelle permet de faire une grande rivière. À condition que les adhérents ne croient pas que payer 20 euros de cotisation constitue une assurance tous risques. Nous vous rappelons que nous ne sommes que des bénévoles qui font le maximum. Comme toutes les associations, nous souhaiterions que nos adhérents nous apportent davantage d’aide ne serait-ce qu’en nous transmettant des informations sur les sujets qui les préoccupent, certains le font pourquoi pas d’autres.
 
Avant d’aborder les sujets dont nous allons parler, je veux dire qu’il est indispensable que certains de vous s’investissent davantage, en s’intégrant à notre conseil d’administration, tout en sachant que chacun donne ce qu’il peut, nous avons besoin de renouvellement à cet égard, j’attends donc que des bonnes volontés se fassent connaître.
 
Avant de donner la parole à notre Ami Jean Claude, je voudrais insister sur certains sujets.
 
Le Centre-Ville
 
Pas un sou pour le centre-ville qui se meurt, alors que d’énormes investissements vont être réalisés par ailleurs pour un aménagement du Cap d’Agde qui ne s’imposait sans doute pas. Il suffit de voir l’état de la voirie, pour comprendre l’indifférence de la municipalité et de la communauté d’agglomération sur ce sujet. Les estivants sont outrés de voir l’état de notre cité historique tant sur l’état de la voirie que sur la propreté.
 
Pour notre part nous avons fait et faisons des propositions : Pour le classement de la vitrine de l’ancienne droguerie Rebous nous n’avons pas eu de réponse du maire. Pour trouver des places de parking permettant la visite de la vieille ville. Pour une mise en valeur de notre patrimoine. Pour que les métiers d’Art remplissent réellement leurs fonctions en ayant des heures d’ouverture en conformité avec le Tourisme, ne faisant pas concurrence aux commerces existants. Une petite vidéo réalisée il y a déjà un moment, a fait la démonstration que pas grand-chose n’a été réalisé à pour les handicapés, à vous de juger
 
Actuellement les élus commencent à parler de créer un Rond-point, au croisement de l’avenue du Général de Gaulle/Jean Jacques Rousseau, de réaménager le haut de la promenade, mais sans fixer de date ! Aucune information sur l’avenir des Halles, suite au départ de l’école privée. L’église et les bâtiments anciens poseraient-ils des problèmes ?
 
Concernant l’entretien, que ce soit à Agde, au Grau, à la Tamarissière au Mail de Rochelongue, au Mole, au cap sans oublier le quartier Naturiste nous retrouvons toujours les mêmes problèmes qui s’aggravent sans trouver un semblant d’amélioration. C’est bien joli de mettre en œuvre de gros projets avec des budgets mal ficelés, qui augmentent en même temps que les constructions, tout en détruisant les espaces verts.
 
Mais il serait très important de penser aussi à la mise en œuvre d’un véritable plan d’investissement pour l’entretien et de l’inscrire dans les budgets, ce qui n’est vraiment pas le cas actuellement !
 
Sécurité au centre-ville
 
Malgré les progrès qui ont été faits sur la sécurité, il reste toujours des zones d’ombre, principalement les incivilités qui sont toujours d’actualité et parfois des faits plus graves. Les touristes sont très virulents sur ce sujet et ne sont guère rassurés. Il en est de même au Cap d’Agde et au village naturiste. L’inquiétude gagne la population, une information par les services concernés devrait être apportée aux habitants.
 
Bruits
 
Nous n’avons pas reçu de plaintes, en dehors de celles générées par les manèges de l’île des loisirs et du môle qui sont toujours d’actualité et indisposent sérieusement la population.
 
Lentretien des espaces verts (espaces verts qui se réduisent de plus en plus), n’a pas évolué depuis l’an dernier,
 
Lentretien de la voirie, rues, routes, trottoirs sur l’ensemble de la commune est inexistant ! Particulièrement au centre-ville rue Honoré Muratet, place des halles et dans bien d’autres endroits. Reconnaissons toutefois que certaines jardinières place de l’évêché ont été garnies de fleurs. C’est le cas aussi rue Ernest Renan, que l’on ne vienne pas nous dire que l’on ne peut pas mettre de fleurs dans le centre-ville. Des pots suspendus par des consoles ont été mis en place. Alors si on l’a fait là, pourquoi pas ailleurs ?
 
Si nous n’obtenons pas toujours gain de cause, nous avons toujours, le plaisir d’être sur le terrain, d’approuver ce qui nous parait aller dans le sens de l'intérêt général et de dénoncer ce qui ne va pas.
 
Pour ce qui est du rapport d’orientation, notre but est inchangé les problèmes sont toujours là nous continuons à les suivre, bien entendu en dehors des sujets que l’actualité nous impose
 
Ces derniers mois, nous rencontré le Sous-préfet, le Député, la commissaire de police, Sébastien FREY, et M Jerome BONNAFOUX, conseiller municipal délègue à la sécurité.
 
Votre association s’est investie lors de l’année passée sur le PLU, l’AVAP, le Conseil Citoyen, l’île des loisirs (permis de construire illégal), le bois classé de la Tamarissière ou nous avons déposé un référé. »
 
 
A la demande du président Treille, Jean Claude COUBAU complète le rapport d’activité sur un certain nombre de dossiers, ce qui permet aux présents de donner leur point de vue et de poser les questions qu'ils jugent pertinentes.
 
Passage à niveau de la route de Bessan : la pré-étude effectuée par SNCF réseau se poursuit. La SNCF a mandaté un cabinet pour interroger tous ceux qui seront impactés par ces travaux. Une réunion publique sera organisée par la SNCF fin 2016 ou début 2017. On peut raisonnablement penser que les travaux seront terminés en 2020. Il est rappelé que les acquisitions foncières réalisées par l'agglo au nord du passage à niveau n'ont rien à voir avec le passage à niveau.
 
La Méditerranéenne et le port fluvial : la communauté d’agglomération vient de passer une promesse de vente avec un promoteur pour l'ensemble du secteur, y compris pour les bâtiments dont elle n'est pas encore propriétaire ! Etonnant…
 
Suite à une question concernant l'Hôtel RIQUET sur les bords du canal du midi, AGATHÉ adressera un courrier à Voies Navigables de France afin de connaître le contenu de l'accord passé avec la communauté d’agglomération ou la ville d'Agde.
 
Au quartier Malfato : rien de bien nouveau en 2015 sur ce sujet, mais la validation du PLU va ouvrir cette zone à la construction. Ce sera une opération d'ensemble, il y aura donc des logements sociaux. L'agglomération Hérault Méditerranée a demandé l'aide de l’Établissement Public Foncier, nous avons sollicité un rendez-vous pour en savoir plus sur leur intervention.
 
La Tamarissière : comme vous le savez nous avons déposé au tribunal administratif un référé et une demande d'annulation de l'article de l'AVAP autorisant dans le bois classé la construction de piscines. Un rendez-vous sera demandé à la SODEAL pour parler de ce dossier, ainsi que des conventions d'occupation du domaine public au Cap.
 
La décharge de la Guinguette : rien de nouveau, le sous-préfet que nous avons rencontré a tapé en touche.
 
Centre de traitements des déchets de La Vallasse : les dernières évolutions connues ont été présentées par le SITCOM. A la demande d'un adhérent, nous demanderons au préfet si une CLIS (Commission Locale d'Information et de Surveillance) existe ou bien va être créée.
 
Projet de La Prunette : la mairie a lancé l'opération en présentant son projet aux propriétaires, sachant que là aussi, il s'agit d'une opération d'ensemble (sans logements sociaux).
 
Ile des Loisirs : confirmation du lancement de l'opération immobilière par un échange de terrains entre la mairie et un groupe de 3 promoteurs. La construction de 380 logements nous paraît assez irréaliste du fait du PPRI.
 
Problème du bruit : il reste entier à cause des manèges du Luna Park, la gêne pour les riverains        des marinas et des habitations environnantes n'est pas la tasse de thé du maire.
 
Grignotage du bois classé par le Luna Park : sur ce point, le sous-préfet semble nous avoir prêté une oreille attentive ; Nous demanderons, en fin de saison, aux ABF le démontage, comme prévu, du manège dit « le grand huit ». En revanche, nous ignorons le montant payé par le Luna Park en contrepartie de l'occupation du domaine public.
 
PLU et AVAP : nous sommes intervenus sur cette question auprès du commissaire enquêteur.
 
Affichage sauvage par le Luna Park : nous allons faire un courrier aux autorités (commissaire, préfet et maire) concernant le non-respect du code de la route par l'affichage publicitaire effectué autour des panneaux de signalisation. Nous ferons la même démarche concernant les feux d'artifice.
 
Centre-ville (quartier retenu au titre de la politique de la ville) : le point est fait sur les travaux du conseil citoyen auquel participe AGATHÉ. Il semble que le maire aura du mal d’obtenir des financements pour certains de ses projets (aménagement de la Maison des Savoirs entre autres).
 
Le rapport d’activité pour 2015, mis aux voix, est adopté à l'unanimité des présents et représentés.
 
2 – Rapport financier sur l’exercice 2015
 
Il est présenté par Jean Claude COUBAU. En 2015, les produits d’exploitation, provenant intégralement des cotisations de nos adhérents, se sont élevés à 4520 € (contre 4165 en 2014), et les charges d’exploitation à 4974,32 (contre 4452,64 en 2014). Au total, compte tenu des produits financiers, nous enregistrons un léger déficit (275,42 €). Ce résultat négatif résulte pour l’essentiel des frais d’avocat relatifs à la validité du permis de construire de la résidence hôtelière de l'Ile des Loisirs (coût de l'intervention : 602,36 €). Pour le reste, nos dépenses essentielles, sont, comme chaque année, celles relatives aux frais postaux (1286,55€, pour les frais d’envoi de la lettre d’Agathé, car tout le monde n’utilise pas Internet), aux publications (545,38€) et aux impressions (571,07€).
 
Le rapport financier pour l’exercice 2015 (cf. annexe 2) est mis aux voix et adopté à l'unanimité des présents et représentés.
 
            Afin de minimiser l'impact du coût de location du nouveau siège social (2 250 € pour 2016), le conseil d'administration propose de passer la cotisation annuelle de 15 à 20 €. Cette augmentation ne permettra pas d'effacer le léger déficit de nos comptes, le moyen le plus efficace étant de rechercher l'augmentation du nombre d'adhérents.
 
4 – Renouvellement du Conseil d'Administration
 
            Les mandats de Guy CASIMIRO, Maurice CELLIER et Georges COQUET venant à expiration, les sortants sollicitent le renouvellement de leur mandat.
            Un résident du Cap, Alain GIRARD, est également candidat au bureau.
            Les 4 candidats sont élus à l'unanimité pour une durée de 6 ans.
 
5- La parole aux adhérents
 
Le développement de tous ces sujets a permis à certains adhérents d'avoir des informations complémentaires, que ce soit pour les déchets, Malfato, l'Ile des Loisirs et pratiquement tous les autres sujets. Il a été convenu que l’association prendra contact avec les services de l'Etat pour éclaircir certains points (La Valasse, Malfato, Sodéal, Commissaire de Police, VNF, etc.).
 
Il est rappelé à nos adhérents qui souhaitent plus de précisions qu’ils peuvent rencontrer notre équipe le samedi matin à partir de 10h, au 38 rue Jean Roger, pour des informations complémentaires sur différents sujets (Hôtel Riquet, passage à niveau, etc.).
 

 
Le Président Jacques TREILLE
 

 
 
 


Responsabilité des utilisateurs du site d’Agathe Tous les articles sont les propriétés de l’association AGATHE. Le Site AGATHE à Agde - Copyright © 2014 http://www.agde-agathe1901.com/ - mentions légales Toute copie et diffusion et commentaires sur un autre site sont sous la responsabilité des utilisateurs .

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >


Hymne Agathe et Agathois


Les Hymnes 
 
Voir l'explication

hymne.mp3 Hymne.mp3  (3.53 Mo)


dagtenco.mp3 dagtenco.mp3  (4.36 Mo)




Inscription à la newsletter


France nature Environnement

Météo Agde
Météo Agde © meteocity.com